1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

Faits divers et divers faits

Discussion dans 'Les penseurs du forum' démarrée par pepere07, 11 Juillet 2009.

  1. OMali

    OMali Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    1
    ******
    *******
    Vive les enfants de Cayenne,
    ********
     
    Dernière édition par un modérateur: 15 Janvier 2020
  2. marseillais29

    marseillais29 moi en personne

    Commentaires de blog:
    0
    Ce tas!!

    Un idéologue de Daesh, surnommé « Jabba le Hutt », a été arrêté par la police irakienne à Mossoul

    Le 16 janvier, la police irakienne a pris un « gros poisson » de Daesh [État islamique ou EI] dans ses filets. Au sens propre comme au figuré… Souffrant d’obésité morbide, Shifa al-Nima [alias Abu Abdul Bari], a été arrêté par l’une de ses unités spéciales, à Mossoul, qui avait été sous le joug de l’organisation jihadiste entre 2014 et 2017.

    Selon le communiqué irakien, Shifa al-Nima est « considéré comme l’un des principaux dirigeants de l’État islamique et était responsable de l’émission de fatwas qui ont conduit au meurtre d’universitaires et de religieux ». Il était notamment connu pour ses « discours provocateurs contre les forces de sécurité », ajoute le texte.

    Surtout, ce « mufti » aurait donné des justifications religieuses à l’esclavage, à la torture et au nettoyage ethnique pratiqué par Daesh à l’endroit de certaines populations irakiennes, dont les Yazidis. Enfin il lui est également reproché d’avoir ordonné la destruction de certains monuments de Mossoul, dont celle du sanctuaire de Nabi Younès, où se trouvait la sépulture du prophète biblique Jonas et un ancien monastère.

    Étant donné que les jihadistes désapprouvent la gourmandise [et même si l’obésité morbide peut avoir d’autres causes…], les autorités irakiennes n’ont pas manqué de faire fuiter les photographies de l’arrestation de Shifa al-Nima, qui, en raison de son poids, a été surnommé « Jabba le Hutt », la très corpulente « créature » ayant mis à prix la tête de Han Solo dans la saga Star Wars.

    [​IMG] [​IMG]
     
    VinnieJones aime votre message.
  3. kaiser sauzee

    kaiser sauzee Ermite pastafariste

    Commentaires de blog:
    0
    j'aime bien le cercle rouge... pour être bien sûr qu'on ne le loupe pas sur la photo.
    Un pervers hypocrite de plus en taule. Tant mieux.
     
    setonaikai aime votre message.
  4. VinnieJones

    VinnieJones El Greco

    Commentaires de blog:
    5
    Ça y est, ils ont enfin coffré Pierre Ménès ! :D (Ok je sors :oops:)
     
    setonaikai aime votre message.
  5. BigBenZ

    BigBenZ Moderateur

    Commentaires de blog:
    0
    Donc j'avais raté le fait que certain avait essayer de justifier la mort de Chouviat. M'etonnera toujours.
     
    Rosickydevitry aime votre message.
  6. R0mainT

    R0mainT Master of gifs !

    Commentaires de blog:
    0
    Ne pas se moquer du Jabba irakien, ne pas se moquer du Jabba irakien, ne pas se moquer...
     
    Seb' et setonaikai aiment cela.
  7. Seb'

    Seb' #ForzaJuve

    Commentaires de blog:
    0
    Il a mal vieilli Carrasso...

    :D
     
    tommy aime votre message.
  8. VinnieJones

    VinnieJones El Greco

    Commentaires de blog:
    5
    Bon et ben je vais profiter de cette beuverie désormais hebdomadaire pour vous raconter une petite histoire. Je savais pas où l'écrire donc ici ça me semblait approprié.

    Certains d'entre vous avec qui j'ai échangé en MP savent que j'ai enfin décidé de mettre mes diplômes qui servent à rien (licence de philo et master en histoire ancienne) à profit. Je suis depuis novembre (après avoir signé mon contrat au mois d'août) prof d'histoire contractuel en seconde en Lycée privé. C'est à dire : je ne suis pas titulaire, je n'ai pas le CAPES, un diplôme de merde où l'on demande tout au futur prof sauf d'être instruit. Le genre de concours administratif pour blaireaux standardisés. Bref, peu importe.

    C'est grâce à un ancien de mes profs de fac, qui se trouve être aujourd'hui être le directeur du bahut en question (son expérience lui ayant donné la possibilité de pouvoir postuler à ce poste), avec qui j'ai gardé un bon contact (il était l'un des deux directeurs de mon mémoire) qui m'a proposé ce poste. Il m'a téléphoné au mois de juin en me disant qu'en novembre, une de ses profs d'histoire partirait en congé maternité jusqu'à la fin de l'année, et m'a demandé si ça pouvait m'intéresser de sortir de mon dandysme éditorial pour venir essayer d'apprendre quelque chose à, je cite, "une bande de gamins pas très matures mais intelligents". Après plusieurs jours de réflexion et consultation de l'avis conjugal (et parental aussi, j'avoue :D), j'ai fini par accepter de postuler. Je vais donc être honnête : j'ai été pistonné. Enfin, "pistonné" est néanmoins abusif : j'ai appris qu'il manquait en réalité 800 postes en Île de France, trois académies confondues, dont 200 à Paris intra-muros. Si il n'y a aucune pénurie dans certaines matières (comme le Français, l'Anglais, la SVT, les Maths ou même l'EPS), d'autres matières sont totalement à la ramasse, telles que la Philo, l'Histoire-Géo, la Littérature ou les Arts Plastiques. Plutôt que pistonné, je dirais donc plutôt "encouragé", car je n'avais en plus entrepris aucune démarche personnelle dans ce domaine.

    Comme il s'agit d'un lycée privé sous contrat (ce qui est différent du collège où les règles sont apparemment plus strictes), je n'ai à aucun moment rencontré le recteur, ni aucun membre de l'académie, ni même un quelconque représentant de l'éducation Nationale. À ma grande surprise, j'ai simplement été orienté fin août sur une formation (payée par l'établissement) en trois "modules". L'un visant à "préparer et rendre intéressant son cours", suivi d'une session sur "la tenue de classe" et pour finir le "management" de la carrière (le dernier est particulièrement flippant), le tout devant au total durer...15 heures ! soit 5 heures par "thématique". Je me rends donc à la première session de 3 heures (les "modules" durant 3 + 2 heures chacun). Nous n'étions qu'une dizaine et je dois dire que c'était absolument sans intérêt. Je n'ai rien appris. On se retrouvait face à un gros con moins diplômé que nous osant nous prendre de haut pour nous expliquer les "façons de communiquer" avec les élèves, "comprendre les préoccupations de chacun" ou encore "comment questionner vos élèves sur les grands enjeux". Pour résumer : du jargon de communicant préfabriqué pour conna*ds. Passés les 5 heures du premier "module", j'ai déjà envie de poser ma démission. J'en fais part à mon alors probable futur dirlo qui me dit "ah non surtout pas, fais comme tu sens, c'est juste le passage obligé". Admettons. Je me dis alors que je vais persévérer histoire de me prouver à moi-même que je suis allé au bout. Même si au fond de moi je savais que c'était une raison à la con.

    Je me rendais donc à la deuxième session sur le thème de la "tenue de classe". Beaucoup plus intéressant puisqu'on avait affaire à un prof jeune retraité qui nous expliquait de façon concrète comment gérer les problèmes. J'ai été très agréablement surpris et je suis sorti de ces 5 heures avec mon carnet de note rempli. J'ai même demandé à le voir individuellement, et j'ai passé une heure avec lui. Je dois dire que j'ai beaucoup plus appris en une heure de conversation avec un ancien qu'en 2 heures de diarrhée dactylographiée qu'on nous a fait lire sur internet. Il m'a dit de ne pas avoir peur de "rentrer dans le lard" des fouteurs de m*rde ni des potentiels problèmes avec les parents d'élèves (qui deviennent très procéduriers et sont convaincus d'avoir toujours raison) ni surtout de prendre le temps de voir individuellement un gamin intelligent mais découragé, comme il en existe malheureusement beaucoup. Il m'a également dit quelque chose que je pensais depuis longtemps, mais que j'ai été enchanté d'entendre de la bouche d'un prof émérite : "récompenser la culture générale" et "le niveau d'écriture" plutôt que les "débiteurs", c-a-d ceux qui apprennent leurs leçons et qui retranscrivent ce qu'il y a dans les cours ou les bouquins sans biter le sens de ce qu'ils écrivent et qui ne lèvent jamais le doigt pour répondre à une question pendant le cours. Il a aussi évoqué les timides ou encore les "craintifs".

    Passé ce bref moment de réconfort m'ayant vraiment remonté le moral sur la profession, me voici obligé de suivre au moins 3 heures du "module" sur le "management de carrière". Sans exagérer, c'était un des pires moments de mon existence depuis que j'avais été forcé d'aller à une conférence d'Agnès Verdier-Molinié. Comme si j'assistais à un colloque à trois voix d'Eugénie Bastié, Michel Onfray et Rokhaya Diallo. Je croyais pourtant être immunisé. Las ! Durant ces trois heures de souffrance intellectuelle inimaginable, dont même Zénon ne pourrait se réclamer, je ne sais toujours pas comment gérer une éventuelle carrière dans l'éducation nationale, mais j'ai appris toute la novlangue par coeur. Cette même chiasse mentale que j'ai du subir durant 6 mois à Sciences-Po Athènes, en pire. Maintenant, je n'arrive même plus à m'enlever les mots "feedback", "next step", "ambition articulée" ou autre "décryptage updatant", "la consultation de sa data personnelle" et même les "leviers d'action" de ma tête. Un sévisse, une torture, une Passion du Christ. Le type en face de moi n'était qu'un pecnaud. Un bac +2 en communication. Je me suis levé avant la fin de son speech qui n'en finissait pas. Il me dit "monsieur, j'ai pas fini". J'ai haussé les épaules et j'ai répondu en grec ancien "Ola kala, den gamo me niazi" ("ça tombe bien, je m'en torche"). Il n'a rien compris, mais j'ai eu droit à un "départ anticipé" et "comportement inapproprié" notifié à mon futur employeur par le con de service qui se croit très intelligent mais qui ne fait que répéter la m*rde qu'on lui a mise dans la tête pour venir vendre son charabia tel un "roi de la porte" dans Strip Tease. Le reste de mes collègues était divisé en deux catégories : ceux qui écoutaient et qui étaient carrément sous "l'emprise" du communicon, et ceux qui faisaient semblant de noter mais qui en réalité pianotaient sur leurs téléphones.

    En résumé, on ne peut pas imaginer à quel point ce genre de personnage (et je conviens qu'ils ne sont pas forcément responsables de leur situation) pourrissent la société à tous les niveaux. Tant par leurs consignes, par leurs injonctions, par leur capacité de manipulation (ils savent mettre à l'aise les "adhérents" ou à l'inverse, faire passer pour des moins que rien en public les "rebellious", selon leurs termes). Et tout ça alors que ça n'a absolument rien à voir avec l'Education Nationale ni même l'enseignement de près ou de loin. Mais alors à quoi servent ces types ? Si l'on était parano, on pourrait penser que le ministère envoie délibérément des parasites de façon à décourager certaines vocations (ce qui n'est pas mon cas) de façon à justifier les suppressions de poste. Peut-être le principe de Dilbert, où les plus incompétents et les moins à même de porter un jugement se retrouvent aux postes clés et susceptibles d'influencer des carrières. Non pas hiérarchiquement, bien sûr, car ils n'ont aucun pouvoir décisionnaire, mais plutôt psychologiquement. Seraient-ce les fameuses "méthodes de management" importées du privé pour décourager les hérétiques espérant encore transmettre un savoir plutôt qu'un programme bête, sans intérêt et formaté ? On n'osera le dire ! Jules Ferry se suiciderait !

    Prochain épisode : mes cours, mes méthodes d'enseignant inexpérimenté, les programmes, et les élèves avec leur entourage. À suivre !
     
    Dernière édition: 26 Janvier 2020
    madmax61, setonaikai, marseillais29 et 2 d'autres aiment votre message.
  9. Blacklagoon

    Blacklagoon Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Wouahh tous cet écrit à 2 h mat respect l'ami !!!!
     
    setonaikai aime votre message.
  10. Ebola

    Ebola Administrateur

    Commentaires de blog:
    3
    Tu dis ça parce que tu ne l'as pas. :D
     
    OMali aime votre message.
  11. Alen13000

    Alen13000 Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Il en rêve :D
     
    VinnieJones aime votre message.
  12. Blacklagoon

    Blacklagoon Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    @VinnieJones Prof prof , j'ai une question pour toi , Est-ce que le système de vote employée pour les élections présidentielles en France est réellement démocratique et représentative pour l'intérêt du peuple ?
     
    Dernière édition: 26 Janvier 2020
  13. Ebola

    Ebola Administrateur

    Commentaires de blog:
    3
    Il a visiblement un problème avec les diplômes.

    - "je n'ai pas le CAPES, un diplôme de merde"
    - "On se retrouvait face à un gros con moins diplômé que nous"
    - "Le type en face de moi n'était qu'un pecnaud. Un bac +2 en communication."

    Peut-être qu'il devrait consulter...? :D
     
    OMali et setonaikai aiment cela.
  14. Alen13000

    Alen13000 Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Pas de diplôme , pas de travail , frustration...ect...
     
  15. kaiser sauzee

    kaiser sauzee Ermite pastafariste

    Commentaires de blog:
    0
    bon, par contre, vu l'impatience montrée pour ces qq heures face à des "bullshitjobers", je serais étonné que tu tiennes toute une semaine en classe. Et même le départ avant la fin de la première journée ne me semble pas une hypothèse farfelue.:D
     
    setonaikai aime votre message.
  16. VinnieJones

    VinnieJones El Greco

    Commentaires de blog:
    5
    J'ai précisé : "qui nous prend de haut". Ça change tout :D Et plus sérieusement, j'ai horreur de ce genre de choses.
    Ben justement, j'y suis depuis deux mois donc non, j'ai pas craqué. Et je peux affirmer que malgré certains réfractaires, mes élèves sont définitivement beaucoup plus intéressants ;)
     
    madmax61, kaiser sauzee, setonaikai et 1 autre personne aiment votre message.
  17. Alen13000

    Alen13000 Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Prof...
    Je comprends pourquoi tu passes ta vie sur le forum , tu es débordé
     
    VinnieJones et Ebola aiment cela.
  18. Ebola

    Ebola Administrateur

    Commentaires de blog:
    3
    Je crois que tout le monde sous-estime le temps qu'il faut aux profs pour planifier toutes les vacances qu'ils ont. Ils n'ont pas une minute à eux...
     
    OMali, madmax61, setonaikai et 2 d'autres aiment votre message.
  19. VinnieJones

    VinnieJones El Greco

    Commentaires de blog:
    5
    Vous avez pas idée du temps qu'il faut pour préparer une disconnection, surtout avec tous les clusters collaboratifs qu'on doit se taper :p
     
  20. Rosickydevitry

    Rosickydevitry Moderateur

    Commentaires de blog:
    0
    Cliché macroniste.

    Triste époque.
    Les profs feignants, les avocats milliardaires, les aides soignants qui se plaignent pour rien, les cheminots privilégiés, les chômeurs paresseux,...
     
    madmax61, VinnieJones, Blacklagoon et 1 autre personne aiment votre message.

Partager cette page