1. Ce site utilise des "témoins de connexion" (cookies) conformes aux textes de l'Union Européenne. Continuer à naviguer sur nos pages vaut acceptation de notre règlement en la matière. En savoir plus.

World Rally Championship

Discussion dans 'Les sports mécaniques' démarrée par omchine, 19 Mai 2007.

  1. madmax61

    madmax61 Mafia normande

    Commentaires de blog:
    0
    Et au bout de 4 courses, après 4 victoires, Loeb déclare : "en fait c'était une blague, je vais continuer la saison, vous attendrez l'an prochain pour le titre de champion" :roll:
     
  2. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    Rallye - WRC - MC : Loeb tout en maîtrise

    Sébastien Loeb (Citroën) a fait mieux qu'assurer jeudi au Monte-Carlo. Le Français a réussi à accroître son avance sur Sébastien Ogier (VW), qui pointe à 1'35" après 10 spéciales.


    Sébastien Loeb conclut la journée avec plus d'une minute trente d'avance sur Sébastien Ogier. (AFP)

    [​IMG]



    Sébastien Loeb (Citroën DS3) compte bien accrocher un septième Monte-Carlo à son palmarès, dix ans après sa première victoire. Le nonuple champion du monde, qui avait débuté la journée de jeudi avec 1'20"3 d'avance sur Sébastien Ogier (VW Polo), l'a conclue avec 15" de plus d'avance sur son rival français. Vainqueur de deux spéciales sur six (ES8 et ES10), l'Alsacien a donc réussi à maîtriser la route et ses adversaires, sans rien lâcher, bien au contraire. Sur un tracé très enneigé, il n'a commis aucune faute, malgré quelques frayeurs, comme il l'a reconnu au terme de l'ES10 : «C'est incroyable ce qu'il y avait comme neige aujourd'hui. Cette ES était un peu plus rude : il fallait vraiment veiller à garder la voiture sur la trajectoire.»

    Novikov fait parler de lui, Hänninen aussi


    Sébastien Ogier, pour son premier rallye avec la nouvelle Polo R WRC, fait lui aussi très bonne figure. Certes, il n'arrive pas à rivaliser avec Loeb, mais comme il l'a encore répété, ce n'est pas contre lui qu'il se bat. Son objectif avant le départ était de monter sur le podium, et même si cette deuxième place ne le satisfait pas entièrement, il devrait parvenir à remplir son contrat. Car derrière le Gapençais, les écarts sont également importants. Dani Sordo (Citroën DS3) a réussi à monter sur la troisième marche du podium, mais il compte 1'03 de retard sur Ogier et 2'38 sur Loeb.

    La belle surprise du jour est venue du Russe Evgeny Novikov (Ford Fiesta), qui en signant deux temps scratchs a gagné deux places pour se hisser au quatrième rang (+2'53"2). Le Finlandais Juho Hänninen (Ford Fiesta) a également fait parler de lui en remportant l'ES9, et il occupe la septième place (+4'11"3). La mauvaise surprise concerne les deux autres Finlandais, Mikko Hirvonen (Citroën DS3) et Jari-Matti Latvala (VW Polo), qui n'y arrivent décidément pas sur un terrain qui devrait pourtant leur convenir. Le premier est cinquième à 3'22"7, le second sixième à 3'43"2. Tellement loin de Maître Loeb.

    F. B.
     
  3. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Rallye écourté, Loeb vainqueur[/h] Sébastien Loeb (Citroën) a remporté le premier rallye de la saison, samedi, devant Sébastien Ogier (VW) et Dani Sordo (Citroën). Les deux dernières spéciales ont été annulées.


    Sébastien Loeb a remporté le Monte-Carlo pour la septième fois. (L'Equipe)

    [​IMG]


    Même si l'édition 2013 du Rallye Monte-Carlo finit en eau de boudin samedi soir, avec l'annulation par les organisateurs des deux dernières spéciales (ES17, ES18) à cause de conditions météo (pluie et neige) rendant les routes très dangereuses et les voitures difficiles à piloter, cette première épreuve de la saison aura rappelé, si besoin était, que Sébastien Loeb (Citroën DS3) n'était pas encore à la retraite.

    L'Alsacien, qui disputera encore trois rallyes cette année (Suède, Argentine et France-Alsace), ne sera pas champion du monde pour une dixième fois, mais il a démontré sur les routes du Monte-Carlo qu'il était toujours le plus rapide, s'y offrant un septième succès. Après avoir pris l'avantage dès la première étape, mercredi, il n'a ensuite plus jamais lâché la première place, accroissant même son avance au fil des spéciales. Il termine le rallye avec huit temps scratch sur seize, ne laissant que quelques miettes à ses rivaux, et relègue son principal adversaire, Sébastien Ogier (VW Polo), à 1'39"9. Le Gapençais, qui savait avant le départ que jouer la gagne serait difficile, a néanmoins fait bonne figure avec une Polo qu'il étrennait, et au championnat, c'est lui qui a réalisé la meilleure opération.
    [h=2]Les Finlandais à la peine[/h] [​IMG]
    Les deux autres "favoris" pour le titre ont en effet fait moins bien qu'Ogier. Mikko Hirvonen (Citroën DS3), assez peu à l'aise sur les routes alpines, a pris la quatrième place, derrière Dani Sordo (Citroën DS3, +3'49"), à pas moins de 5'26"3 de son coéquipier. Quant à Jari-Matti Latvala (VW Polo), qui avait montré du mieux vendredi après deux très mauvaises premières journées, il a abandonné samedi dans l'ES14, qui a fait beaucoup de dégâts (Evgeny Novikov et Juho Hänninen également out), suite à une sortie de route.

    Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Bryan Bouffier (Citroën DS3) en a profité pour réaliser le meilleur résultat de sa carrière en WRC avec la cinquième place, certes à 8'12"1 de Loeb. Un nonuple champion du monde qui ajoute donc une 77e victoire à son palmarès, et qui visera la 78e dans moins d'un mois en Suède.
    F. B.
     
  4. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    Loeb, sept ça suffit

    Sébastien Loeb a décroché une septième et dernière victoire sur le Monte-Carlo samedi. Sébastien Ogier a assuré la 2e place, les Finlandais ont galéré et Novikov s'est montré.


    Sébastien Loeb a signé un septième succès sur les routes du Monte-Carlo. (L'Equipe)

    [​IMG]


    Loeb maîtrise

    La tournée d'adieu de Sébastien Loeb (Citroën DS3) a idéalement débuté. Vainqueur samedi de son septième Rallye Monte-Carlo, le Français a une fois de plus dominé ses adversaires du début à la fin de l'épreuve, ne leur laissant aucun espoir. Il a pris les commandes dès mercredi, et ne les as plus lâchées jusqu'à samedi soir et l'annulation des deux dernières spéciales. Au final, il s'impose avec plus d'1'30 d'avance sur Sébastien Ogier, c'est dire l'écart qui le séparait des autres. Voilà l'Alsacien avec 77 victoires à son compteur. Il disputera encore trois rallyes cette saison (Suède, Argentine et France-Alsace) et visera bien évidemment la gagne à chaque fois.

    Ogier assure


    Sébastien Ogier (VW Polo) avait prévenu avant même le départ du rallye : son objectif n'était pas la victoire mais le podium. Au volant d'une Polo R WRC qui disputait son premier rallye officiel, le Français a rempli sa mission, avec cette deuxième place à 1'39"9 de Loeb. Il n'a pas essayé d'aller chercher l'Alsacien, conscient que ce serait bien trop risqué. Et au championnat, c'est lui qui réalise la meilleure opération avec ses 18 points. «On vient de débuter idéalement la saison», a-t-il reconnu, même s'il fait toujours de Mikko Hirvonen son favori pour le titre.

    Les Finlandais galèrent




    Logiquement, les Finlandais aiment la neige. Sauf que le Monte-Carlo, ce n'est pas le Rallye de Suède. Mikko Hirvonen (Citroën DS3) et Jari-Matti Latvala (VW Polo) ont galéré pendant tout le week-end. Le premier a clairement souffert de la comparaison avec Loeb, et même avec Dani Sordo (3e), en ne prenant que la quatrième place. Mais c'est surtout l'écart avec le Français qui fait peur : 5'26"3. Quant au second, son résultat est encore pire puisqu'il a abandonné dans l'ES14 samedi suite à une sortie de route. A ce moment-là, il pointait à la cinquième place, à plus de quatre minutes de Loeb.

    Novikov se montre

    M-Sport a décidé de miser sur les jeunes cette saison, et c'est le moins âgé d'entre eux qui a le plus brillé sur les routes du Monte-Carlo : Evgeny Novikov (22 ans). Enfin, briller... Le Russe a montré de très belles choses lors des trois premières journées, s'offrant même deux temps scratch lors des ES6 et 7 jeudi. Vendredi soir, ses bonnes performances lui ont permis de grimper à la troisième place. Mais dans la tumultueuse ES14, il est lui aussi parti à la faute et a perdu une roue, avant d'abandonner. Il lui reste 12 rallyes pour faire mieux. Chez ses coéquipiers, Mads Ostberg a fini 6e et Thierry Neuville a abandonné dès la première étape.

    F. B.
     
  5. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Loeb ne reviendra pas[/h] Alors qu'il a commencé la saison par une victoire le week-end dernier au Monte-Carlo, Sébastien Loeb a tenu à réaffirmer qu'on ne le verrait pas en rallye l'an prochain.


    Sébastien Loeb, tout sourire après son septième succès au Monte-Carlo. (L'Equipe)

    [​IMG]


    Une victoire, la 77e de sa carrière, la septième au Monte-Carlo, et beaucoup se prennent à rêver que Sébastien Loeb va revenir sur sa décision de ne disputer que quelques épreuves cette saison et d'arrêter à la fin de l'année. Mais le nonuple champion est toujours catégorique à ce sujet : il ne reviendra pas.

    «J'ai fait un choix, celui de préparer quelque chose d'autre, et je n'ai pas pris cette décision à la légère, a-t-il commenté après son succès. Cela fait dix ans que je fais du rallye et ça fera un sacré changement dans ma vie quand j'arrêterai. Peut-être que je viendrai faire un tour sur les rallyes l'an prochain, comme spectateur, et que seulement à ce moment-là que je saurai si ça me manque...»

    Si certains s'inquiétaient de ces problèmes de motivation, alors qu'aucun titre mondial n'est en jeu pour lui cette saison, ils ont dû être rassurés : «Cela ne fait aucune différence. Une fois que je suis dans la voiture, en train de piloter sur les spéciales, la motivation est naturelle. Et certaines des spéciales ici ont été fantastiques. Avec toute cette neige, j'ai pris beaucoup de plaisir.» Loeb a encore trois rallyes à disputer cette saison : Suède, Argentine et France-Alsace.

    Rédaction
     
  6. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Rallye - WRC - Monte-Carlo : Satisfecit chez VW[/h] La deuxième place décrochée le week-end dernier par Sébastien Ogier au Monte-Carlo a rassuré tout le monde chez VW. Et elle augure de belles choses pour la suite de la saison.


    Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont fini 2e du Monte-Carlo. (L'Equipe)

    [​IMG]


    Volkswagen ne visait pas la victoire au Monte-Carlo, premier rallye de la saison disputé le week-end dernier, conscient de la supériorité affichée par Sébastien Loeb (Citroën DS3). Ça tombe bien, le constructeur allemand n'a pas pu faire mieux que deuxième, grâce à Sébastien Ogier, Jari-Matti Latavala abandonnant lui (une fois de plus) suite à une sortie de route lors de la dernière étape.

    Mais Jost Capito, le patron de VW Motosrport, s'est montré ravi de ce résultat et des performances de son pilote français et de son équipe : «Nous sommes satisfaits de cette deuxième place. Sébastien Ogier a fait de l'excellent travail, et je suis très fier de toutre l'équipe. Dès ingénieurs aux mécaniciens en passant par le service marketing, tout le monde a répondu présent.»

    «Le Rallye Monte-Carlo est le plus complexe de la saison et l'équipe l'a géré de manière excellente, sans faire la moindre erreur ni céder à la panique, a-t-il ajouté. Cela me rend fier et confiant pour l'avenir. Si l'équipe s'est bien débrouillée ici, elle s'en sortira partout»

    Rédaction
     
  7. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Rallye - WRC - Suède : Ogier en tête[/h]

    Sébastien Ogier (VW Polo) a remporté l'ES2 du Rallye de Suède, vendredi matin, ce qui lui permet de prendre en même temps la tête de l'épreuve. Le Français a dominé la spéciale longue de 15 km avec un chrono de 9'15"8, soit 2"2 de moins que son coéquipier Jari-Matti Latvala (VW Polo) et 3"5 de moins que Sébastien Loeb (Citroën DS3). La surprise est venue du Suédois Pontus Tidemand, quatrième à 6"5 sur sa Ford Fiesta.

    Les pilotes Ford M-Sport sont un peu plus loin : Mads Ostberg cinquième à 8"8, Evgeny Novikov sixième à 11"8, Juho Hänninen septième à 18"9 et Thierry Neuville dixième à 29"9. Dani Sordo (Citroën DS3), le premier coéquipier de Loeb, a fini huitième à 24". Quant à Mikko Hirvonen (Citroën DS3), il s'est planté dans un mur de neige et a perdu beaucoup de temps : 24'04"9. Le Finlandais a déjà dit adieu au podium, voire aux points.

    Au classement général, Ogier prend donc la tête, juste devant Latvala (+0"2) et Loeb (+1"0). Ostberg est quatrième à 7", Tidemand cinquième à 8"3.


    Rédaction
     
  8. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    Ogier confirme



    Sur la lancée de son succès dans l'ES2, spéciale d'ouverture de la journée de vendredi, Sébastien Ogier (VW Polo) a également réalisé le scratch de l'ES3, démontrant que son choix de partir 17e et dernier des WRC suite à son succès lors des qualifications était apparemment le bon. Dans cette troisième spéciale, longue de 23,77 km, le Gapençais a signé le meilleur chrono en 13'48", devançant Mads Ostberg (Ford Fiesta) de 3"1, qui a néanmoins été pénalisé de 30" pour être arrivé en retard au départ, Sébastien Loeb (Citroën DS3) de 5"2 et Jari-Matti Latvala (VW Polo) de 9"2.

    Le Suédois Pontus Tidemand (Ford Fiesta) a lui aussi confirmé qu'il faudrait le surveiller, avec le cinquième temps à 17"2, devant des pilotes plus expérimentés tels que Evgeny Novikov (Ford Fiesta, +19"1), Mikko Hirvonen (Citroën DS3, +22"8 ), Juho Hänninen (Ford Fiesta, +27"9) ou Dani Sordo (Citroën DS3, +28"8 ).

    Au classement général, Ogier a donc accru son avance en tête et compte 6"2 d'avance sur Loeb, qui a chipé la deuxième place à Latvala, désormais troisième à 9"4. Tidemand se retrouve quatrième à 25"5, devant Novikov (+28"9), Ostberg (+40"1), à qui la pénalité fait très mal, Hänninen (+47"6), Sordo (+52"5) et Thierry Neuville (Ford Fiesta, +1'09"4). Hirvonen, qui a perdu plus de 24' dans l'ES2 après être resté bloqué dans un mur de neige, est toujours dans les limbes du classement...

    Rédaction
     
  9. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    Ogier prend le large

    Sébastien Ogier (VW Polo), grâce à quatre temps scratch en cinq spéciales, est leader avec 24"1 d'avance sur Jari-Matti Latvala (VW Polo), et 24"6 sur Sébastien Loeb (Citroën DS3).


    Ogier est aux commandes en Suède après l'ES4. (AFP)

    [​IMG]


    Ogier intouchable


    ES6 - Värmullsasen 2 (23,77 km)
    Sébastien Ogier (VW Polo) est décidément intenable sur les routes de Suède. Le Français a signé son quatrième scratch de la journée en dominant l'ES6, avec 2"3 d'avance sur Mads Ostberg (Ford Fiesta), 7"3 sur Jari-Matti Latvala (VW Polo) et 7"7 sur Sébastien Loeb (Citroën DS3). Ce nouveau succès offre à Ogier encore plus de marge en tête de l'épreuve : Latvala pointe à 24"1, Loeb à 24"6 et Ostberg à 36"2. Dani Sordo (Citroën DS3), qui a perdu plus de 4 minutes dans un mur de neige, a perdu 3 places : il est 11e à 6'12.

    Ogier sur sa lancée


    ES5 - Lesjöfors 2 (15km)
    Et un scratch de plus pour Sébastien Ogier (VW Polo). Le Gapençais domine l'ES5 en faisant mieux que ce matin (8'59"1 contre 91'58), et assez largement puisque Mads Ostberg (Ford Fiesta) pointe à 3"9, Jari-Matti Latvala (VW Polo) à 5"9 et Sébastien Loeb (Citroën DS3) à 6"8. Pontus Tidemand (Ford Fiesta) marque un peu le pas avec le 6e temps, à 13"5. Ogier s'échappe encore un peu plus en tête : il compte désormais 16"8 d'avance sur Latvala, qui reprend la 2e place à Loeb (+16"9). Ostberg, qui a vu sa pénalité réduite à 20", est 4e à 33"9, devant Evgeny Novikov (Ford Fiesta, +44"7) et Tidemand (+49"2).

    Ostberg se bat

    ES4 - Vargasen 1 (24,63 km)
    Sébastien Ogier (VW Polo) passe tout près de son 3e scratch consécutif dans l'ES4, mais il s'incline pour un dixième face à Mads Ostberg (Ford Fiesta). Jari-Matti Latvala (VW Polo) est 3e à 1"6, Sébastien Loeb (Citroën DS3) 4e à 4". Le Gapençais est donc toujours en tête à mi-journée et compte 10"1 d'avance sur Loeb, 10"9 sur Latvala et 35"7 sur le surprenant Suédois Pontus Tidemand (Ford Fiesta). Suivent trois pilotes M-Sport : Evgeny Novikov (+37"8), Mads Ostberg (+40") et Juho Hänninen (+1'02"6). Mikko Hirvonen (Citroën DS3, +25'23"5) est revenu dans les temps des meilleurs mais il traîne toujours ses 24 minutes de retard de l'ES2 comme un boulet.

    Ogier confirme

    ES3 - Värmullsasen 1 (23,77 km)
    Sur la lancée de son succès dans l'ES2, Sébastien Ogier (VW Polo) réalise également le scratch dans l'ES3, démontrant que son choix de partir 17e et dernier des WRC suite à son succès lors des qualifications était apparemment le bon. Il signe le meilleur chrono en 13'48", devançant Mads Ostberg (Ford Fiesta) de 3"1, qui a néanmoins été pénalisé de 30" pour être arrivé en retard au départ, Sébastien Loeb (Citroën DS3) de 5"2 et Jari-Matti Latvala (VW Polo) de 9"2. Ogier accroît son avance en tête et compte 6"2 d'avance sur Loeb, qui a chipé la 2e place à Latvala, désormais 3e à 9"4.

    Ogier prend les devants

    ES2 - Lesjöfors 1 (15 km)
    Sébastien Ogier (VW Polo) remporte l'ES2, première spéciale de la journée, ce qui lui permet de prendre en même temps la tête de l'épreuve. Le Français domine la spéciale longue de 15 km avec un chrono de 9'15"8, soit 2"2 de moins que son coéquipier Jari-Matti Latvala (VW Polo) et 3"5 de moins que Sébastien Loeb (Citroën DS3). La surprise est venue du Suédois Pontus Tidemand, 4e à 6"5 sur sa Ford Fiesta. Mikko Hirvonen (Citroën DS3) s'est planté dans un mur de neige et a perdu beaucoup de temps : 24'04"9. Au classement général, Ogier prend donc la tête, juste devant Latvala (+0"2) et Loeb (+1"0). Ostberg est 4e à 7", Tidemand 5e à 8"3.

    Rédaction
     
  10. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Ogier peut voir venir[/h] Après les cinq premières spéciales, samedi, Sébastien Ogier (VW) est toujours en tête, avec 25''2 d'avance sur Sébastien Loeb (Citroën) et 43''5 sur Jari-Matti Latvala (VW).


    Sébastien Ogier gère son avance samedi en Suède. (Reuters)

    [​IMG]

    [h=2]Ogier et Loeb à égalité[/h] ES13 - Sagen 2 (13,73 km)
    Sébastien Ogier (VW Polo), le leader, et Sébastien Loeb (Citroën DS3), son dauphin, signe le même chrono dans l'ES13 : 7'00"2. Un résultat qui fait forcément les affaires du Gapençais, qui conserve ainsi ses 25"2 d'avance au classement général. Jari-Matti Latvala (VW Polo) signe le 3e temps, à 4"5 des deux Français, juste devant Mads Ostberg (Ford Fiesta, +4"8). Le Finlandais se retrouve donc avec 1"8 d'avance sur le Norvégien à la 3e place.
    [h=2]Hirvonen préfère quand c'est court[/h]
    ES12 - Hagfors Sprint 1 (1,87 km)
    La dernière spéciale de la matinée, l'ES12, était un peu courte pour créer des écarts significatifs. Déjà vainqueur de la courte ES8 vendredi soir, Mikko Hirvonen (Citroën DS3) remet ça, et s'impose devant Sébastien Loeb (Citroën DS3, +2"3) et Jarkko Nikara (Mini, +2"6). Sébastien Ogier (VW Polo) ne prend que la 4e place, à 3"1, mais reste en tête. A la pause déjeuner, le Gapençais compte 25"2 d'avance sur Loeb et 39" sur Jari-Matti Latvala (VW Polo). Mads Ostberg (Ford Fiesta) est sur les talons du Finlandais, à 1"5.
    [h=2]Loeb se relance (un peu)[/h] ES11 - Rämmen 1 (22,76 km)
    Vainqueur de la première spéciale jeudi soir, Sébastien Loeb (Citroën DS3) a attendu l'ES11 pour signer un nouveau scratch. Le Français s'impose en 11'42"6, soit 1"9 de moins que Mads Ostberg (Ford Fiesta), abonné aux places d'honneur, et 2"7 de moins que Sébastien Ogier (VW Polo). Jari-Matti Latvala (VW Polo) réalise la mauvaise opération, avec sa 4e place à 5"9. Si le Gapençais conserve la première place au général, l'Alsacien se rapproche un peu, à 26". Latavala est toujours 3e, à 38"1, mais désormais sous la menace de Ostberg, 4e à 40"3.
    [h=2]Latvala, enfin ![/h] ES10 - Fredriksberg 1 (18,15 km)
    Après avoir laissé les honneurs à Sébastien Ogier, son coéquipier chez VW se réveille enfin. Jari-Matti Latvala signe le scratch de l'ES10, son premier depuis le début du rallye. Il parcourt les 18,15 km en 10'24"6 et devance Sébastien Loeb (Citroën DS3) de seulement 2 dixièmes. Mads Ostberg (Ford Fiesta) n'est pas bien loin puisqu'il termine à 3 dixièmes du Finlandais. Suivent Evgeny Novikov (Ford Fiesta) à 1"9, Ogier à 5", Mikko Hirvonen (Citroën DS3) à 8"9 et Dani Sordo (Citroën DS3) à 11"1. Le Gapençais conserve toutefois les rênes de l'épreuve, avec 28"7 d'avance sur Loeb, 34"9 sur Latvala et 41"1 sur Ostberg.
    [h=2]Ogier redémarre fort[/h] ES9 - Sagen 1 (13,73 km)
    Histoire de ne pas laisser le moindre espoir à ses adversaires, Sébastien Ogier (VW Polo), qui ne ferme plus la route des WRC mais l'ouvre, signe le temps scratch de la première spéciale du jour, l'ES9. Derrière, les écarts sont assez faibles : Sébastien Loeb (Citroën DS3) pointe à 2"1, Mads Ostberg (Ford Fiesta) à 3"5, Jari-Matti Latvala (VW Polo) à 6"8 et Evegeny Novikov (Ford Fiesta) à 7"7. Au classement, Ogier gagne donc encore un peu de temps : il laisse Loeb à 33"5, Latvala à 39"9, Ostberg à 45"8 et Novikov à 1'19"4. Sordo fait son entrée dans le Top 10 suite à l'arrêt de Pontus Tidemand (Ford Fiesta) à cause d'un problème moteur, à 7'10"8 du leader. Hirvonen est lui toujours au-delà de la 20e place, à 26'05"8.
     
  11. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Première pour Ogier[/h] Sébastien Ogier (VW) s'est imposé dimanche pour la première fois en Suède. Il a bien résisté à la pression de Sébastien Loeb (Citroën). qu'il devance de 41''8. Ostberg (Ford) finit 3e.


    Sébastien Ogier s'impose pour la première fois en Suède. (AFP)

    [​IMG]

    [h=2]Ogier finit en beauté[/h] ES22 - Torsby (Power Stage) (19,21 km)
    Histoire d'asseoir encore un peu plus sa domination sur le Rallye de Suède, Sébastien Ogier (VW Polo) remporte la power stage, l'ES22, grappillant ainsi 3 points de plus importants au championnat. Le Gapençais s'impose en 9'54"1, devant Jari-Matti Latvala (VW Polo) et Mads Ostberg (Ford Fiesta), Sébastien Loeb (Citroën DS3) prenant la 4e place, à 6"4. Ogier décroche donc sa première victoire en Suède, et devance au final Loeb de 41"8, Ostberg de 1'24"5 et Latvala de 1'30"6.
    [h=2]Loeb se loupe[/h]
    ES21 - Finnskogen 2 (20,97 km)
    Loeb dit adieu à la victoire dans l'ES21. L'Alsacien heurte un mur de neige et finit 6e à 12"1 du vainqueur, Ostberg. Il concède surtout 10"8 à Ogier, 2e de la spéciale et plus que jamais installé en tête. Le Gapençais compte désormais 35"4 d'avance sur Loeb, avec une seule spéciale à disputer (19, 21 km). Ostberg, 3e du général, creuse lui un peu plus l'écart sur Latvala, 3e à 3"3 : le Norvégien possède 8"3 d'avance.
    [h=2]Ogier réplique[/h] ES20 - Kirkenaer 2 (7,1 km)
    En une seule spéciale, l'ES20, Ogier a pratiquement récupéré tout le temps qu'il avait perdu depuis le début de la journée sur Loeb. Le Gapençais a signé son 9e scratch du rallye (5'38"9), avec 3"9 d'avance sur l'Alsacien, et se retrouve avec une marge de 24"6 à deux spéciales de la fin. Ostberg et Latvala ont réalisé le même chrono, à 6"5 d'Ogier. Le Norvégien conserve ses 5" d'avance sur le Finlandais. La spéciale a fait des dégâts puisque Novikov et Sordo sont partis à la faute. L'Espagnol a abandonné.
    [h=2]Loeb, Loeb, Loeb ![/h] ES19 - Kirkenaer 1 (7,1 km)
    Loeb ne relâche pas son attaque en cette dernière journée. Le nonuple champion du monde signe un troisième scratch de suite, dans l'ES19. Mais la spéciale est trop courte pour gagner beaucoup de temps : il ne reprend que 1"5 à Ogier, encore 2e. L'écart entre les deux Français au général est désormais de 20"7 avant les trois dernières spéciales. Latvala, 5e derrière Hirvonen et Novikov, rattrape lui un petit peu Ostberg, 6e. Mais le Norvégien compte encore 5" d'avance sur le Finlandais.
    [h=2]Loeb grignote encore[/h] ES18 Finnskogen 1 (16,82 km)
    Deuxième temps scratch consécutif pour Loeb, qui domine l'ES18. La spéciale est un peu plus courte que la précédente, et les écarts plus serrés, puisqu'il ne reprend qu'1"4 à Ogier. Le Gapençais est toujours leader, avec 22"2 d'avance. Il continue de gérer son avance sans faire de faute, malgré la grosse attaque de l'Alsacien. Pour la troisième place, pas de changement non plus : Ostberg, 3e à 4"6, reprend même 3 dixièmes à Latvala. 6"2 séparent désormais les deux pilotes. Derrière, bonne nouvelle pour Dani Sordo (Citroën DS3), 9e à 19"5, qui chipe la 8e place à Martin Prokop (Ford Fiesta).
    [h=2]Loeb attaque fort[/h] ES17 - Mitandersfors (27,07 km)
    Loeb n'a pas dit son dernier mot dans ce Rallye de Suède. Il domine la spéciale d'ouverture de la dernière journée, l'ES17, longue de 27,07 km, en 14'00"1. Ogier, qui ferme la route des WRC derrière l'Alsacien, prend lui la deuxième place, à 3"3. Le nonuple champion du monde remonte donc légèrement au classement, à 23"6 du Gapençais. Il lui reste cinq spéciales et environ 70 km pour mettre la pression et essayer de repasser devant. La lutte pour la troisième place est toujours intense : Latvala, 3e de la spéciale à 14"9 de Loeb, a repris 2 dixièmes à Ostberg et revient à 5"9 du Norvégien au général (+1'09"5 contre +1'15"4). Suivent les trois autres pilotes M-Sport : Evgeny Novikov à 1'58"7, Thierry Neuville à 3'46"9 et Juho Hänninen à 4'42"3
     
  12. LEFUX

    LEFUX Nunc est Bibendum

    Commentaires de blog:
    0
    Bon c'est pas du Rally,mais c'est un gros strike à Daytona:

    [video=youtube_share;7fQxnvFCu8M]http://youtu.be/7fQxnvFCu8M[/video]
     
  13. Suix

    Suix Guest

    Commentaires de blog:
    0
    Oui, je l'avais vu mais je savais pas où le poster. Y a eu des blessés dans le public, ce qui est rare en Nascar


    [h=1]Des spectateurs blessés[/h] Plusieurs spectateurs ont été blessés lors d'un accident survenu dans l'épreuve de Daytona. Une voiture a transpercé le grillage de sécurité, propulsant des débris dans le public.
    Le moment où la voiture de Kyle Larson percute le grillage de sécurité. (Reuters)

    [​IMG]



    Il était encore difficile de savoir samedi soir combien de spectateurs avaient été touchés exactement, et quelle était la gravité de leurs blessures.

    La presse américaine, qui n'avait pas de mots assez fort pour traduire son effarement, restait prudente même si le Daytona Beach News Journal évoquait un chiffre de onze blessés, dont certains grièvement, évacués vers un hopital.

    L'accident est survenu au dernier tour d'une épreuve des Nationwide Series. Une dizaine de voitures sont rentrées en collision et la Chevrolet de Kyle Larson a été projetée en l'air alors qu'elle traversait la piste après être partie en toupie.

    Elle s'est désintégrée sur le grillage de sécurité, celui-ci a été transpercé et des débris ont été projetés dans la foule. S'il ne restait que le cockpit de la voiture, le pilote a pu en sortir, visiblement indemne. «Le Nascar, qui a passé la dernière décennie à rendre ses voitures plus sûr, doit de nouveau faire face aux questions de la sécurité des spectateurs», écrivait USA Today, qui, de son côté, parlait d'au moins cinq blessés.


    Ce qu'il reste de la voiture de Kyle Larson (Reuters)


    [​IMG]

    Les secouristes à côté du moteur et d'une roue de la Chevrolet. (Reuters)


    [​IMG]



     
  14. Double_M

    Double_M Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Loeb qui revient pour le Rallye d'Argentine en touriste et qui gagne devant Ogier.
    Il doit être dégouté un peu Ogier.
     
  15. moriturio

    moriturio Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    [h=1]Loeb roi des nuages[/h] Sébastien Loeb a réussi son pari. Au volant de sa phénoménale Peugeot 208 T 16, il a battu le record de Pikes Peak.


    [video]http://video.lequipe.fr/video/dbc4a81fcc6s.html[/video]

    Sébastien Loeb s'était fixé comme défi de battre le record de Pikes Peak, légendaire course de côtes dans le Colorado. Mission accomplie pour le Français qui explose le temps de référence (9'46''164) pour établir une nouvelle marque à 8'13''878. Au volant d'une Peugeot 208 surpuissante (875 ch), Loeb a su dompter les 156 courbes du circuit sur asphalte de "la course vers les nuages" qui culmine à 4300 m.

    Dans la foulée de Sébastien Loeb, d'autres pilotes ont battu le record précédent de Pikes Peak, à commencer par celui que Loeb a détrôné, Rhys Millen. L'Américain termine en 9'02''192. Côté Français, on notera le bon temps de Jean-Philippe Dumas qui termine en 9'42''740 sur sa Mini. Romain Dumas, lui, a abandonné.
     
  16. Brucie

    Brucie Well-Known Member

    Commentaires de blog:
    0
    Super perf mais il faut savoir que :

    - La route n'est goudronnée de bas en haut que depuis...l'an passé. Ce qui fait environ gagner 25 secondes si on s'en tient aux perfs de Rhys Millen entre 2011 et 2012
    - Que l'édition 2012 (première sur goudron donc) avait été perturbé par de la grêle.
    - Qu'il bat le record de Millen de 2012 d'1m32 mais que ce dernier ayant amélioré son propre temps en 2013 (sans pluie cette fois), il est plus juste de parler d'un record amélioré de 1m12, ce qui est déjà énorme :mrgreen:.
     

Partager cette page